Paradoxornis à gorge noire

  Famille Muscicapidae   Nom scientifique Paradoxornis gularis   

 

 

 Détention et reproduction   

La femelle m'a été donnée par mon ami Michel LIANO en 1999. Un an après, j'ai acheté à une amie du club le même oiseau mais légèrement plus svelte, il s'est avéré que c'était un mâle. En 2000 le mâle n'a pas dû côcher la femelle, tous les oeufs étaient clairs. Ce mâle n'était pas dans la volière depuis longtemps. En 2001, il y eut 3 couvées de trois petits à chaque fois, mais jamais les petits n'ont survécu plus de 2 jours. Je pense que les parents étaient trop jeunes et n'ont pas su les nourrir, pourtant le mâle avait été gardé par l'éleveur déjà 3 ans.

Ce n'est qu'en juin 2002 que j'ai vu des petits aussi gros que ceux-là. Comme vous pouvez le constater, la femelle et le mâle chargent énormément leur bec. Même les premiers jours, ils prennent d'énormes teignes de ruche, je me demande comment les petits arrivent à ingurgiter une aussi grosse nourriture.

Je les ai bagués en 3,5 m/m au 5ème  jour de leur naissance. J'ai été obligé de déranger les parents, pour qu'ils quittent le nid, afin que je puisse prendre les petits pour les baguer.

Ce n'est qu'au 9ème  jour que les plumes sont apparues.

Toute la famille se trouve dans le nid. Jamais les parents n'ont laissé le nid seul. Le mâle comme la femelle couvent leurs 3 ou 4 oeufs durant 11 à 13 jours. Ce n'est que lorsqu'il y a eu les petits qu'ils se mettaient tous les deux sur le nid, certainement pour les protéger ou les tenir plus au chaud.

Nous voilà au 10ème jour, les plumes poussent assez vite. La consommation de teignes de ruche et de vers de farine en mue comme en chrysalide est phénoménale, je pense que les parents ont donné des pinkies que je mets dans la pâtée.

Je me suis trompé de date pour ces deux photos, il faut lire juillet et non juin. Je dois remercier Alice pour m'en avoir informé.  Je ne sais pas comment j'ai fait mon compte, je ne voulais pas vieillir.

Aujourd'hui les plumes couvrent tout le corps. J'ai profité à chaque fois, que les deux parents aient quitté le nid pour prendre toutes ces photos.

Le 10ème  jour après la sortie du nid, la mère ou le père surveille en-dessous. Les petits ont quitté le nid au 13ème  jour.

Les voilà tous les deux avec le petit mésia.

Voici le seul petit que je suis arrivé à sauver, il a deux mois et 20 jours, le père lui donne toujours à manger. Il vient lui aussi chercher la nourriture au bout de mon bambou, il prend comme son père, rapidement pour l'instant.


     Je l'ai présenté en concours, mais étant un oiseau assez craintif, il s'était blessé sur le dessus de son bec en voulant sortir de sa cage de concours. Par la suite, je l'ai habitué dans une cage où j'avais mis du scotch transparent sur le haut de la face avant. Il en a pris l'habitude et maintenant, il ne cherche plus à passer au travers des barreaux. Au Mondial d'Amiens, il a obtenu 88 points.


    

 

   

Pour voir savoir ce qu'ils ont entrepris en 2003
  Toutes mes reproductions 2003
    

 

Accueil Je me présente Bulbul à j.b. Bulbul Orphée Mésia Niltava Paradoxornis Shama Spréo superbe Nourriture Club A.O.N. Club A.S.C.B. Club O.C.S. Sites Web favoris Écrivez-moi